Villefranche

Hôpital de Villefranche

Une maternité en pleine mutation

Le 29/11/2012

n nouveau concept pour les salles “naissance”, un espace dédié pour un accouchement plus naturel et des nouvelles chambres pour 2014, l’hôpital de Villefranche innove. “Bien naître” est le projet qui couronne un ensemble d’initiatives voulu et pensé par les services de la maternité de l’hôpital de Villefranche/Gleizé. “Qu’est-ce qu’on fait pour rendre le service plus agréable??”, interrogent les responsables de la maternité. Des projets émergent à partir de cette réflexion : il s’agit tout d’abord de proposer aux futurs parents désireux d’une naissance la moins médicalisée possible, une salle nature. Au 1er étage de l’hôpital, cet espace est un véritable cocon pour une naissance dans le respect de la physiologie, à l’écoute des sensations de la future maman et des émotions des parents. “Un lit rond et des coussins permettent une liberté de mouvement pouvant laisser au père toute la place nécessaire afin d’accompagner au mieux la future maman, expose Caroline Perise, sage-femme et cadre de santé. Une baignoire lui permet de se relaxer dans un bain chaud favorisant la dilatation du col.” Des couleurs chaudes, une lumière tamisée renforcent le côté cocooning de cette salle pour un accouchement plus naturel. “L’objectif est de proposer d’une part un projet de naissance personnalisé et d’autre part que l’on puisse accompagner les souhaits de la future maman”, tient à souligner le docteur Houessou, chef du service maternité et gynécologie de l’hôpital de Villefranche. “Dans la même pièce tout est prévu pour une intervention d’urgence pendant l’accouchement”, ajoute-t-il. Acupuncture et accompagnement à l’allaitement De nouveaux services ont vu le jour comme des consultations personnalisées en ce qui concerne l’allaitement. Une kinésithérapeute intervient en ostéopathie, un médecin gynécologue pratique l’acupuncture. “Cette médecine chinoise peut être utilisée par exemple pour limiter les douleurs liées aux contractions et également au cours de l’accouchement pour détendre la maman”, délivre Aurélie Val, sage-femme. Deux sages-femmes vont être formées à cette médecine, une autre se lance dans l’hypno-analgésie, une méthode pour canaliser la douleur. L’homéopathie sera désormais utilisée dans certains cas. “Avec tous ces nouveaux services nous voulions une prise en charge globale de la patiente”, fait remarquer le docteur Houessou. Au second étage, les chambres vont être rénovées et seront dotées d’un fauteuil d’allaitement, d’un petit frigo. Les travaux ont commencé récemment, elles seront opérationnelles en 2014. L’étage sera composé d’un maximum de chambres individuelles. Concentrée sur l’accueil de son bébé qu’elle définit déjà comme un "moment d’une extrême intensité". Laurence Chopart

EN SAVOIR PLUS